Incertitudes autour de l'ARENH

Qu'est-ce que l'ARENH ?

L'ARENH, soit l'Accès Régulé à l'Electricité Nucléaire Historique vient de la loi NOME (Nouvelle Organisation du Marché de l'Electricité). C'est un dispositif entré en vigueur en juillet 2011 qui permet aux fournisseurs alternatifs d'acheter à EDF de l'électricité produite par les centrales nucléaires déjà amorties, à un prix fixé par le gouvernement sur proposition de la CRE (Commission de Régulation de l'Energie), dans le but de pouvoir proposer au consommateur Français, un prix pouvant potentiellement concurrencer EDF.
Depuis le 1er janvier 2012, son prix est fixé à 42€/MWh.

Effectivement en 2012, les cours de l'électricité BASE étaient largement supérieurs au prix de l'ARENH. (Comparable à l'ARENH, la BASE représente une production non-flexible comme par exemple le nucléaire et est dite "en ruban" car l'énergie est délivrée 8760 heures par an, 24H/24 7jours/7 par opposition à la POINTE ( 66€/MWh en 2012) qui correspond à des moyens de productions flexibles, exemple : une centrale à charbon, permettant de produire l'électricité à un prix supérieur et donc principalement aux heures où la demande est la plus forte).

Base_2012.png

Dans ces conditions, l'intérêt de l'ARENH était certain : un gain entre 8 et 10€/MWh sur la BASE qui représente tout de même pour la plupart de nos clients entre 40 et 90% de leur approvisionnement selon leurs profils de consommation.

Une ARENH à quel prix en 2014 ?

Observons maintenant ensemble l'année 2013, attention l'échelle de l'axe des ordonnées change.

BASE_2013.png

  • Durant 2013, les prix de la BASE ont lourdement chuté juste sous le prix de l'ARENH. (Quant au même moment sur les autres marchés européens la baisse continuait, en France, les cours ont semblé ne jamais parvenir à enfoncer ce plancher de verre.) 
    Nous expliquerons ce phénomène par le fait qu'en France, 85% des moyens de production appartenant à un fournisseur unique (EDF), il ne devait pas être dans l'intérêt de ce dernier de laisser les cours descendre sous 42€ alors que M. Proglio défendait une ARENH à 46€.
    Dans ces conditions, nous trouvons particulièrement ironique de parler de marché dérégulé de l'électricité.

  • Début septembre, circule dans le milieu énergétique la rumeur d'une hausse de l'ARENH à 43,60€/MWh. Les prix de la BASE remontent quasi-instantanément à des niveaux de cours équivalents.

  • Le 30 septembre 2013, un article du Figaro affirme que " plusieurs sources concordantes laissent entendre aujourd'hui que le prix de l'Arenh, pour l'année prochaine, devrait rester stable à 42 euros."

  • Cela, sans compter la recommandation du courtier HSBC qui, dans une note, conjecture que l'ARENH sera relevé d'ici la fin de l'année afin de respecter les objectifs d'ouverture du marché du gouvernement.

Dans ces conditions, difficile d'y voir plus clair, d'autant que la décision finale appartient au gouvernement, et se trouve donc de-facto politisée. La situation s’était déjà produite fin 2011, la recommandation de la CRE (organisme indépendant) avait conduit à un prix de l’ARENH allant de 36 à 39€/MWh. Le gouvernement avait cependant fixé le prix à partir du 1er janvier 2012 à 42€/MWh, justifiant la hausse par une « anticipation d’investissements indispensables à la mise en sécurité des centrales nucléaires.» Cette hausse arrivait donc en écho du terrible accident à Fukushima au Japon en mars 2011.

Nos conclusions

Pour conclure, nous ferons remarquer que pour bénéficier de l’ARENH en 2014, il faut l’avoir contractualisé avec votre fournisseur avant le 15 novembre 2013.

La solution qu’U-Tech a privilégiée cette année pour ses clients a été d’acheter un volume de BASE au marché, en lieu et place de l’ARENH et à un prix légèrement inférieur. Ainsi, dès juillet 2013, l’incertitude des prix de l'électricité pour 2014 de nos clients avait disparu.