Avantages aux gazo-intensifs

L’article L461-1 créé par la LOI n°2013-619 du 16 juillet 2013 va consentir des avantages d'approvisionnement et d'accès aux entreprises fortement consommatrices de gaz et faiblement employeuses de main d’œuvre.

Cet avantage obtenu par le lobby des énergivore est justifié par le risque de fuite de carbone. Effectivement une industrie qui consomme du gaz en France et serait soumis à d’importantes charges fiscales (TICGN) ou d’acheminement (Spread Nord/Sud) pourrait être tentée de délocaliser sa production dans un pays moins regardant sur les émissions de CO2.

Les charges de TICGN et de spread N/S seront assumées par les entreprises à plus forte valeur ajoutée : moins de gaz mais plus de main d’œuvre.

Ainsi, même M. Arnaud Montebourg se félicite d'une décision qui favorise l’importation de gaz naturel au détriment de l’emploi.

L’habile et nécessaire montage des quotas de CO2 se retourne contre ceux qui l’ont respecté.