Mouvement tarifaire de l’électricité au 1er août 2013

Les primes fixent baissent et convergent, la TLU baisse de 26%, la LU de 22%, la MU de 12%, seule la CU augmente de 20%.  Les usagers les plus avisés ré-optimiseront  leur contrat avec des gains de 2 à 3%.

Pour compenser cette baisse très importante de la part fixe, le prix de l’énergie s’envole, sauf celui de la Pointe (9h-11h + 18h-20h). A une époque où l’on prépare activement l’effacement de consommation en prévision des  risques coupures de l’hiver 2016, une réduction du prix de la Pointe peut surprendre.  Nous le prendrons comme un encouragement !

On notera également un resserrement des prix entre l’été et l’hiver ; conséquence tarifaire de la réduction de la demande qui a conduit sur le marché à un rapprochement  des prix de la Pointe (8h-20h) avec ceux de la Base depuis près de 5 ans ?

Les options Ejp & modulable  prennent une sérieuse accélération de la hausse, entre 4 et 12%, selon les tarifs, options et versions.

Au global, on devrait pouvoir se réjouir d’une absence de hausse des tarifs, pour une fois. Mais c’est sans compter avec l’impact des charges identifiées par la CRE non répercutées sur les usagers.
Qui paiera ? Dans un contexte de baisse générale des prix de marché en Europe, seule la France (et la GB très liée à la France) fait figure de mauvais joueur avec un prix de la Base à son plancher administratif de 42 € (prix de l’Arenh). Cette hausse des charges tomberait bien à propos pour EdF quand elle devra  justifier  devant la Commission Européenne de son non-respect de la loi Nome.

---

Délibération de la CRE du 25 juillet 2013 portant avis sur le projet d'arrêté relatif aux tarifs réglementés de vente de l'électricité